?

Log in

Icon Meme 2013: Bird of Ill Omen

Oh boy am I late! Sorry guys, this one got out of control. I will try to go back to shorter stories and faster updates for this series. Better now than never: third on the 2013 Matchmaking Icon Meme:

X

Gilbert Nightray from Pandora Hearts (icon by tomberduciel; Gilbert is the black-haired man on the right) and "Kaiser" Ken Ichijouji (icon by caffeine_buzz).

AN: I am so cruel to Gilbert that I am starting to feel ashamed. Even Jun Mochizuki lets him catch a break more often than I do.

My sister is partly to blame for this: she was a lot more inspired by the pairing than I was, and we came up with the plot together. So consider it a team effort between Stingmon and I. Thank you sis: I would miss out on a lot of crazy ideas without you!

Anyhow: the story takes place during episode 19 of Digimon Adventure 02, “An Old Enemy Returns,” shortly after the Emperor goes into the Dark Whirlpool, and sometime after Gilbert contracts Raven in Pandora Hearts. There will be spoilers for the Emperor’s backstory (episode 23 of Digimon Adventure 02, “Genesis of Evil”) and the beginning of the Headhunter case (“Retrace XLV: Queen of Hurts”, volume 11 of Pandora Hearts).

Disclaimer: Pandora Hearts, written by Jun Mochizuki, belongs to Square Enix, and the Digimon franchise, originally created by Akiyoshi Hongou, belongs to Bandai. None of the characters are mine except the nameless servant.

Warning: Nothing explicit, but the pairing implies paedophilia. (Gilbert is twenty-four, Ken is twelve. Even in the Pandora Hearts universe, people only come of age at fifteen.)

Word Count: 8,288 (Can you tell I am smitten?)

Summary: Gilbert couldn’t just leave the child in the Abyss, could he?

For several seconds of blinding anger, Ken thought he was back in the real world.Collapse )

Icon Meme 2013: From Prisoner to Prisoner

Happy Valentine's Day! Second on the 2013 Matchmaking Icon Meme:

X

Alice from Pandora Hearts (first icon by evercool, second one by motabuwa) and Allen Walker from D.Gray-man (icon by varietea).

AN:  My first thought when this one came out: “Great. These two are so going to empty Black Order’s pantry.” But then I started to wonder when the story should take place, and the ending result was more interesting than I expected. I think I actually ship them now. My sister does, at any rate. I’m kind of proud.

     No spoilers for Pandora Hearts (can’t believe it either) since this story takes place before the manga starts. Important spoilers for D.Gray-man, up to chapter 135: “Rest with Occasional Cloud” (volume 14). I’m afraid this story won’t make much sense unless you’ve read the latter.

Disclaimer:   Pandora Hearts’ author is Jun Mochizuki and the copyrights go to Square Enix. D.Gray-man was written by Katsura Hoshino and published by Shuueisha.

Word Count: 2,600

Summary: The only inescapable prisons are the ones you build around yourself. Allen is learning this the hard way.

Allen's good eye saw a monstrous black rabbit. The left one saw a little girl.Collapse )

Icon Meme 2013: That Old Black Magic

Alright folks, first up on the 2013 Matchmaking Icon Meme:

x
Ada Vessalius from Pandora Hearts (icon by caffeine_buzz) and Ahiru from Princess Tutu (icon from aionicons). Don't look so down Ahiru, Ada is adorable!

AN:​     Title inspired by the song of the same name from Harold Arlen and Johnny Mercer (and by caffeine_buzz’s icon, of course).

          There will only be one slight spoiler from Pandora Hearts’s twelfth volume ("Retrace XLVI: Persona") regarding Ada and her, ahem, hobbies. That being said, you won’t have any problems following this story even if you have never even heard of the manga.

         However, this story implies major spoilers for the Princess Tutu anime, so I would strongly advise that you           watch all 26 episodes before reading further. (You would be doing yourself a favour anyway: this series is all           kinds of amazing.)

Disclaimer:   Pandora Hearts was written by Jun Mochizuki and is the property of Square Enix, while Princess Tutu                      was directed by Jun’ichi Satô from the Hal Film Maker studio.

Summary:   The fateful meeting of an aspiring sorceress and a duckling from a mysterious picture book.

Word Count: 1,826.

Ada was halfway through her newly acquired collection of tales when distressed quacking pulled her back to the real world with a jolt.Collapse )
(Version française sous la barre)

Happy New Year, everybody!

I am pathetically late, but I do intend to mark the occasion. Thus, it is time to try a new meme!

Since I am most likely to change some of my current lj avatars, I thought each of them (and their creators) deserved some form of homage before I got rid of them. Hence the choice of an Icon Meme, which I found on rionaleonhart’s lj but was apparently originally made by eva_kasumi.

Here is how it works.Collapse )


As a side note: don’t worry, Ambidextrous’ fourth and last chapter is still in the making, although it is progressing way too slowly for my taste.... Sorry, dear readers, and thank you for being so patient. I hope these ficlets can entertain you in the meantime.

_________________________________________________


(English version above)

Meme d'Icônes, ou L’Alphabet : L’Entremetteur idéal

Bonne année à toutes et à tous !

Je suis pathétiquement en retard, mais je compte bien fêter l’événement comme il se doit. Par conséquent, il est temps de m’attaquer à un nouveau meme !

Étant donné qu’il y a de grandes chances que je remplace une bonne partie de mes avatars lj actuels, je m’étais laissé dire que chacun d’entre eux (et leurs créateurs) méritait un dernier hommage avant que je ne m’en débarrasse. D’où le choix d’un meme sur eux, déniché dans le livejournal de rionaleonhart, qui le tient apparemment d’eva_kasumi.


Il fonctionne comme suit.Collapse )


Tant que j’y suis : pas de souci, je planche toujours sur le quatrième et dernier chapitre d’Ambidextrous, bien qu’il avance beaucoup trop lentement à mon goût… Désolée chers lecteurs, merci de votre patience. En attendant, j’espère que ces one-shots sauront vous distraire.

Luke et Layton: Théorie du Sixième Sens

English post is this way.

Je tiens à remercier mes cousins pour m’avoir prêté leurs jeux Professeur Layton : ils étaient drôles, avec de bons casse-têtes, des personnages attachants, de beaux paysages et quelques superbes musiques. Les scénarios ne manquent pas d’intérêt non plus. Maintenant que j’ai fini les trois premiers jeux, j’ai hâte d’attaquer la seconde trilogie !

Luke&Layton

Cela étant, la relation entre Layton et son apprenti Luke me laisse un peu perplexe. Comment se fait-il que le respectable professeur emmène systématiquement un enfant avec lui dans des enquêtes potentiellement dangereuses ? Que font les parents de ce gamin ? Et puisqu’on en parle, il n’est pas un peu…jeune pour être apprenti ?

Pedobear Seal…écarte-toi, sale menace.

Maintenant que la blague incontournable sur le nounours pédophile est derrière nous, passons à autre chose. Ma sœur et moi en étions rendues à la moitié de La Boite de Pandore lorsque nous avons eu cette édifiante conversation :

Moi : Ça devient bizarre, à force : à chaque fois que Layton est sur le point de faire les présentations : « Luke est mon… », Luke l’interrompt toujours en disant : « Je suis son apprenti ! » Qu’est-ce que Layton s’apprêtait à dire, à ton avis ?

Ma sœur : « C’est mon âme ! »

Moi : …flippant.

Ma sœur : Si ça se trouve, Layton est mort depuis le début. Il doit cacher une horrible blessure sous son chapeau ; c’est pour ça qu’il ne l’enlève jamais. En fait c’est juste un zombie et sans Luke, il tomberait en poussière.

Moi : Attends… Luke est son nécromancien ?

Ma sœur : C’est ça ! C’est pour ça qu’ils doivent rester ensemble. Je parie que Luke est un orphelin qui voulait devenir détective et qu’il a décidé d’en invoquer un pour pouvoir le suivre partout.

Moi : Mais au lieu de ça, il s’est retrouvé avec un archéologue. Et donc Layton a décidé de lui apprendre tout ce qu’il sait sur les énigmes et comment se comporter en gentleman pour payer sa dette envers Luke ! Et si on leur pose la question, Luke dit qu’il est son « apprenti », parce que « Je suis son nécromancien », ça ne sonne pas aussi bien.

Ma sœur : XD

Moi : …En fait ce serait plutôt cool, comme retournement de situation.

En tous cas, ça donnerait de super sujets de conversation à Luke et Maya dans le crossover Layton vs Phoenix Wright. En tant que nécromancien et medium, ils en auraient, des choses à se raconter. X)

Bien sûr, ce jeu étant destiné à toute la famille, je doute que Level-5 utilise vraiment ce retournement de situation, et je suis à peu près sûre que le quatrième jeu a déjà mis cette théorie par terre. Mais tout de même, ça expliquerait beaucoup de choses sur la première trilogie :
Ci-joint un argumentaire délirant. Les spoilers pour les trois jeux sont cachés.Collapse )


Bon, d’accord, je ne crois pas vraiment à toutes ces salades. Ne prenez pas cet essai trop au sérieux, je me disais simplement que ça ferait un bon post pour Halloween.

N’empêche. Si je ne trouve pas au moins une fanfiction sur ce thème, je serai très déçue par la piètre performance d’internet.

ZombieLayton
Flora : Le Professeur est cassé ?
Luke : Laisse-moi faire. Un peu plus à droite…

Luke and Layton: the Sixth Sense Theory

Vous pouvez lire la version française ici.

I would like to thank my cousins for lending me their Professor Layton games. They are fun, challenging, have likable characters, beautiful landscapes and some gorgeous music, with interesting plots to boot. After finishing the first three games, I can see what all the fuss is about, and I can't wait to get my hands on the second trilogy!

Luke&Layton

That being said, I can't help but be puzzled by the relationship between Layton and his apprentice Luke. Why does the good professor keep bringing a child with him on potentially dangerous investigations? Where are this kid's parents? For that matter, isn't he a little... young to be an apprentice?

Pedobear Seal ...get out, you menace.

Mandatory pedobear jokes aside, midway through The Diabolical Box, my sister and I had the following exchange on the subject:

Me: This is getting weird: every time Layton is about to introduce him, starting with "He is my...", Luke always interrupts and says: "I'm his apprentice!" What do you think Layton was about to say?

My sister: "He is my soul!"

Me: ...creepy.

My sister: Maybe Layton was dead all along. He is probably hiding a terrible head injury under his hat. That's why he never takes it off. He is actually a zombie and without Luke, he would turn to dust.

Me: Wait... so Luke is his necromancer?

My sister: Yeah! And that's why they have to stay together all the time. I bet Luke was a lonely orphan who tried to summon the ghost of a great detective because he wanted to become one when he grew up.

Me: But he ended up with an archeologist instead... So Layton offered to teach him everything he knew about puzzles and how to be a gentleman to make it up to Luke! And if anybody asks, Luke is his "apprentice," because "necromancer" doesn't have the same ring to it.

My sister: XD

Me: ...Actually, that would be a pretty awesome twist.

At the very least, it would give Luke and Maya great conversation topics in the Layton vs Ace Attorney crossover. As a necromancer and spirit medium respectively, they would have a lot to talk about. X)

Of course, this being a family-friendly game, I doubt this twist will actually happen, and the fourth game probably jossed the entire theory already. But still, it would explain quite a lot about the first trilogy:

Elaborations on the Insane Theory. Spoilers for all three games are marked.Collapse )

Okay, okay, I don't believe any of this is true. Don't take this essay too seriously, I just thought it made for a good Halloween post.

Still. If I don't find at least one fanfiction about this, I will be very disappointed in the internet.

ZombieLayton
Flora: Is the Professor broken?
Luke: Give me a second. A little to the right...

Leaving the Nest

AN: Here's my entry for this contest (because I'm hopeless and greedy). The prompt was a story centered around Gilbert and the theme of "family." This is my first attempt at a fan fiction contest and sadly, as I am a very slow writer, this was not beta-read. I still hope you enjoy it. Good luck to all contestants!

Fandom: Pandora Hearts

Rating: T

Warnings: SPOILERS up to Retrace 83. Child abuse. Slight gore.

Disclaimer: All characters were created by the mangaka Jun Mochizuki and are the property of Square Enix.

Summary: From living in the streets to finding and losing foster families, Gilbert only became an adult after three failed attempts.


"Brother" was the first word Gilbert learnt.Collapse )

Mon Subconscient veut ma Mort...

Go this way for the English version.

La nuit dernière, je suis allée au cinéma avec ma mère et, dans le hall d'entrée, me suis retrouvée nez à nez avec une affiche représentant Neku, Shiki, Beat et Rhyme assis côte à côte, l'air tendu.

the-world-ends-with-you-group

Après m'être (un peu) remise du choc initial, j'en ai conclu que Square Enix avait sorti une adaptation cinématographique de The World Ends With You pendant que j'avais le dos tourné, et que, comme avec Madoka, la France était assez vernie pour avoir droit à une avant-première.

Joshua n'était pas sur l'affiche, mais de mon point de vue c'était plutôt bon signe: les producteurs ont dû comprendre qu'il y avait trop de choses à adapter en un seul film, et beaucoup plus de pognon à faire en sortant une trilogie. (En plus les trilogies sont en vogue.) Les gratte-ciel de Shibuya étaient plus rouges que dans mes souvenirs, mais c'était une méthode comme une autre de renforcer le côté théâtral.

La seule chose qui m'inquiétait vraiment, c'était le titre français, Le Pouvoir des 4, il fallait vraiment le faire exprès pour sortir un truc aussi ridicule. Je voulais bien reconnaître que le titre anglais était difficile à traduire, mais quitte à prendre un titre niais, autant traduire la version japonaise, Subarashiki Kono Sekai (littéralement, Le Monde est Beau), au moins avec le design de l'affiche l'ironie du titre aurait été évidente. De ce point de vue, il me fallait bien admettre que le titre français restait approprié: on ne peut pas dire que les premières tentatives de coopération des personnages dans le jeu aient eu des résultats brillants...

Ma mère et moi sommes entrées dans la salle en avance pour trouver les meilleures places, et je l'ai traînée de siège en siège à chaque fois que quelqu'un de plus grand que moi faisait mine de me cacher l'écran - avec le recul, j'admire sa patience. J'avais oublié jusqu'au film que j'étais venue voir, tout ce que je voulais, c'était regarder la bande-annonce de TWEWY. A la fin de la séquence de pub, il n'y avait toujours pas de bande-annonce, et je n'avais qu'une envie: me barrer du cinéma pour chercher toutes les infos disponibles sur Google.

J'ai fini par rassembler des parcelles de vidéo, pour m'apercevoir que des Pokémon et des créatures des studios Ghibli avaient leur rôle à jouer. Ce qui a été très loin de me décourager: ce film serait une daube cosmique ou la meilleure invention de ce monde depuis internet.

Et puis je me suis réveillée.

Mon premier réflexe a été d'allumer l'ordinateur et d'ouvrir le site officiel de TWEWY pour vérifier l'existence d'une adaptation en film. Il m'a fallu plusieurs minutes pour me rendre à l'évidence: étant donné que je venais de me réveiller, il y avait de fortes chances que l'adaptation en question n'ait été qu'un rêve. J'ai longtemps refusé de m'y faire, jusqu'à ce que je me rappelle qu'il y avait des Pokémon.

J'ai vérifié quand même. Evidemment, il n'y avait rien, et j'ai été à deux doigts d'écrire une lettre à Square Enix: ça fait presque un an que la version iOS de TWEWY a laissé entendre qu'une suite était en préparation et que Kingdom Hearts 3D a ouvert la possibilité d'un cross-over, combien de temps est-ce qu'on doit encore attendre?!

Mais ce n'est pas la peine; je sais exactement comment se déroulerait cette conversation:

Neku imitates Joshua

Ces sales gosses me manquent tellement. T^T

My Cruel, Cruel Subconscious....

La version française est par là.

When I went to the movies with my mother last night, in the lobby I came across a billing with Neku, Shiki, Beat and Rhyme sitting together and looking anxious.

the-world-ends-with-you-group

Once I had (mostly) recovered from the initial shock and ensuing giddiness, I concluded that Square Enix had made a movie adaptation of The World Ends With You while I wasn't looking, and that, much like with Madoka, France was lucky enough to get a preview of the flick.

Joshua wasn't on the billing, but I took it as a good sign: the producers must have realized that there was too much material to adapt in a single movie and much more money to be made if they released it as a trilogy instead. Shibuya's skyscrapers in the background looked redder than I remembered them, but I figured the intent was to make the setting look more dramatic.

My main concern came from the French title, Le Pouvoir des 4, which literally means The Power of 4, and sounds as ridiculous in French as it does in English. I had to admit that the English title was pretty hard to translate, but if they wanted a cheesy title instead, they could have just taken the Japanese It's a Wonderful World, at least the eery billing would have made it obvious that the cheesiness was misleading. However, I reasoned, as ridiculous as it was, the French title was appropriately ironic considering what resulted of the characters' early attempts at teamwork in the game.

My mother and I went into the theatre early to look for the best seats; I moved seats every time someone taller than me blocked my view - in retrospect I really admire my mother's patience. I didn't even care about the movie I had originally come to see, I just wanted to see the TWEWY trailer. By the time the commercials ended and no trailer appeared, all I wanted to do was to bolt out of the theatre and google the movie to find as many info as the web would be willing to give.

Somehow I ended up with bits and pieces of videos showing that Pokemon and Studio Ghibli creatures made cameos. This didn't deter my excitement in any way: this movie was either going to be a ton of crap or the best thing since the internet.

Then I woke up.

My first reflex was to turn on the computer and check TWEWY's official site for information about the movie adaptation. It took me several minutes to realize that the fact that I just woke up was a pretty strong hint that said adaptation was nothing but a dream. I only came to terms with it after remembering the implication of Pokemon.

I still checked. Of course, there was nothing, and I had half a mind to write Square Enix a letter: it has almost been a year since the iOS version of TWEWY's sequel tease and Kingdom Hearts 3D's hint at a possible crossover, how much longer do we have to wait?!

There was no need to, because I know exactly how this conversation would go:

Neku imitates Joshua

I miss you guys so much. T^T
The English rant is over there.

J'ai décidé de donner une deuxième chance à Mirai Nikki (plus connu sous le nom de Journal du Futur).

La première fois que je l'ai essayé, j'étais plutôt enthousiaste: on m'avait beaucoup vanté ses qualités comme thriller psychologique surnaturel. Il se trouve que j'aime beaucoup les scénarios sur les "jeux mortels," et l'idée des journaux intimes capables de prédire l'avenir avait un sacré potentiel pour les combats stratégiques. J'ai aussi entendu beaucoup de bien de Yuno, la jolie psychopathe sinistre qui définit à elle seule la trope Yandere; j'étais curieuse.

Ce à quoi je m'attendais: un protagoniste auquel on puisse s'identifier, du suspense, un usage inventif des prédictions, des questions de morale, et surtout, une approche réfléchie de la psychologie humaine. A part quelques tours ingénieux avec les journaux du futur, j'ai été déçue sur tous les plans.

J'ai lâché le manga au chapitre 4, lorsqu'une détentrice de journal sort une moto de ses fesses (littéralement) pour s'enfuir. Ce genre de scène détruit toute forme de suspense: à partir de là, je savais que dès que ce personnage se retrouverait dans une situation critique, je me demanderais: "Pourquoi tu n'utilises pas encore la moto?"

La deuxième fois que je l'ai lu, c'était pour une raison autrement plus stupide: je venais de terminer le jeu The World Ends With You et je me baladais sur sa page des tvTropes parce que les personnages me manquaient. C'est là que j'ai entendu parler d'un certain Akise Aru, un personnage de Mirai Nikki que je n'avais pas encore rencontré, qui a pu fortement inspirer Joshua Kiriyu de TWEWY:

Joshua Kiriyu Akise Aru

Satané Josh.

Effectivement, ces deux-là ont beaucoup de choses en commun, qu'il s'agisse du physique, de leur comportement ou même des paroles du thème musical d'Akise, Aru Shinjitsu no Uta (Song of a Certain Truth), qui collent étrangement bien à Joshua. (C'est une belle chanson, d'ailleurs. Vous pouvez la trouver sur youtube avec sous-titres anglais.) Dans les deux cas, les autres personnages ainsi que les lecteurs/joueurs s'interrogent tout au long de l'histoire sur leurs mobiles: à quel point ces gamins peuvent être dangereux, et sont-ils dignes de confiance.

Sur plusieurs points, Akise est même mieux développé que Joshua en tant que personnage: il est plus humain, et le conflit auquel il est confronté est plus visible. Ce qui est d'autant plus rageant qu'il est le seul personnage qui se tienne dans Mirai Nikki. (Et qu'il a des goûts très discutables en matière d'hommes, mais j'y reviendrai plus tard.)

Vous êtes cordialement invités à m'écouter râler sur Mirai Nikki (à l'exception d'Akise Aru, qui vole la vedette à tout le monde dans cette histoire.) Les spoilers sont cachés.Collapse )

Akise a beau voler la vedette en s'attirant l'empathie du lecteur avec ses motivations, son tempérament audacieux et ses nombreux talents (contrebalancés par des défauts et des faiblesses crédibles), il ne sauve pas le scénario pour autant. Au vu de la popularité de la série, je dois pourtant reconnaître ceci à l'auteur: félicitations Monsieur Sakae Esuno, votre stratégie fonctionne. Votre combinaison de gore, de fanservice et d'un ou deux personnages intéressants (si tant est que Yuno compte) vous a rendu riche!

Cela étant, ça ne suffit pas à faire une bonne histoire.


Franchement, je ne peux pas recommander Mirai Nikki. Aucune cohérence chez les personnages = aucun suspense = échec total pour un thriller psychologique surnaturel. Vous pouvez me servir des épisodes à la piscine et de jolies cinglées en train de découper des gens à coups de hache tant que vous voulez, s'il n'y a rien derrière, ça ne prend pas.

Si vous voulez lire les aventures de personnages crédibles coincés dans un jeu mortel avec des pouvoirs surnaturels (et du fanservice), regardez plutôt l'anime Mai HiME (évitez le manga, par contre), ou jouez à The World Ends With You sur Nintendo DS (malheureusement il n'existe pas de version française). Ils ont leur lot de défauts (surtout Mai HiME; TWEWY est génial), mais ils font au moins ça de bien.